cavalcade des blogs


J'adore les chevaux.
J'adore les univers fantasy.
J'adore imaginer une vie à une époque antérieure.
Voici des bribes de phrases, des mots perdus dans l'immensité de mon esprit, inspirés de films, de livres, de moments vécus. Des paysages aux notes étrangères, des musiques venues d'ailleurs.
Des morceaux de vie.

Le ciel a la couleur du feu
Mais une fée y a ajouté quelques gouttes de rosée
Parsemant de bleu
La voûte enflammée.

Cela ne dure que quelques instants
Il faut être là
Quand le firmament
Brille de tout son éclat.

Trois secondes on détourne le regard
Ça y est, elle a disparu
Le regard hagard
On cherche la couleur dans le ciel, mais elle n'y est plus.


ralentir et contempler
crédit : Pinterest
Salut, toi :)

Aujourd'hui je suis de bonne humeur, c'est la première fois depuis le nouvel an que je me sens vraiment reposée, et c'est une sorte de soulagement (oui, je me suis couchée un petit peu tard😇).
Et je ressens quelque chose que j'adore : un sentiment de plénitude. D'alignement.

Je ne sais pas si tu vois de quoi je parle. Je vais essayer de te l'expliquer.

plénitude
J'aime beaucoup Princesse Mononoké, vu récemment. Vous aimez ? (crédit : Pinterest)

Matinée d'hiver

Le parc a disparu
Caché par une épaisse brume blanche
Les oiseaux se sont tus
Perchés silencieusement sur les branches.

poème pluie

Sur une feuille brille
Une goutte nacrée
Tandis que l'écureuil
Court dans le pommier.

Je viens de finir Mercure d'Amélie Nothomb. Vous savez peut-être combien j'aime cette auteur si vous avez lu ma chronique sur Robert des Noms Propres, et j'ai envie de vous parler de Mercure (même si j'ai lu d'autres livres de la belge entretemps).


mercure amelie nothomb


Je blogue anonymement, je pense que vous vous en êtes rendus compte. Que-ce que ça signifie exactement ? Eh bien c'est tout simple : vous ne connaissez pas mon vrai nom, mon adresse, et vous n'avez jamais vu ma tête en photo, aka je pourrais être n'importe qui. Mais...

pourquoi je blogue anonymement