Aujourd'hui, je vous propose un poème en alexandrins, vers de douze syllabes, intitulé Dragons célestes. Je participe à un petit défi par Lili du blog Larmes de Soleil, que vous pouvez retrouver dans cet article.
Je dois avouer que ça n'est pas très facile d'écrire un poème de cette manière ! Mais j'ai essayé... ;)

Dragon fantasy avec une fille elfe

✳✳✳
Dragons célestes

Oh que donnerais-je pour voir tous ces dragons !
Les écailles serties d'or sur leur dos marron
Volant au vent, gueule ouverte en crachant des flammes
Libérant en un seul instant des torrents d'âmes.

Ils ondulent comme des serpents des nuages
Leurs ailes battant l'air pur et froid des hauteurs
Dragons aimés et craints, vous mes dragons rêveurs
Que puis-je faire pour vous rendre un bel hommage ?

✳✳✳


Nymeria

Que pensez-vous de ce poème ? Je vous invite à participer au défi 😃



Son

Une musique
Envoûtement
Telle un chuchotis
Dans le vent.

Salut à tous et à toutes !
Aujourd'hui je vous propose un défi de l'été : lire au moins un livre dans une langue étrangère dans laquelle vous devez vous perfectionner. Pourquoi, comment, dans la suite dans l'article ! :)

Progresser en langues_Conseils pour lire en anglais


Je sais que je propose un article un peu polémique, avec "Pourquoi je n'aime plus la mode". En effet, je n'aime pas la fast-fashion, mais toujours les belles pièces ! (j'aime également la mode elfique et médiévale, mais c'est un autre sujet et je n'ai aucune robe médiévale - vous pouvez voir des exemples sur ma page Pinterest.)
Je précise que dans cet article je ne critique pas les personnes ayant une autre opinion, j'exprime seulement mon point de vue.

Tout d'abord, je n'arrive pas à comprendre l'engouement général pour certaines marques pendant un an ou deux, qui laisse place à d'autres marques un peu plus tard, et celles auparavant adulées deviennent un peu démodées. Je pense par exemple à Superdry et Kaporal au lycée, qui ont été remplacés par Fila et Champion. La mode va et vient, chacun le sait : en ce moment réapparaît le style des 90's, et peut-être que dans 3 ans on verra sur les étagères des vêtements type Années 30, qui pour l'instant se portent peu !

pourquoi je n'aime pas la mode subtilite du palimpseste
Pourquoi je n'aime pas la mode - Années 30

Horloges vintages rétro_horloge vintage_vieux réveil
Un symbole du temps
Un heureux moment
Qui malheureusement se presse
Et le bonheur fuyant
Part à toute vitesse.

Je crois que les lecteurs français (voire ceux d'autres nationalités) se divisent en deux catégories : les pro-nothomb et les anti-nothomb (non, ce n'est pas le nom d'un insecticide !). Vous me direz que c'est logique, soit on aime ses écrits, soit on ne les aime pas. Mais ! - Car il y a un mais - dans son cas, soit on adore, soit on haït bon là j'exagère un peu... ce qu'elle écrit.

Robert des noms propres amélie nothomb subtilite du palimpseste



Paris au XIXème siècle 19e siècle champs élysées faubourgs paris rue

Un soir de novembre, je fus témoin d’un évènement pour le moins étrange.


Je flânais dans les rues de la capitale. Les messieurs avec redingote et monocle, les dames habillées de belles tenues de soie rose, les vendeurs de journaux du soir et les pickpockets se bousculaient dans les rues piétonnes du premier arrondissement.

Une nouvelle saison arrive bientôt, et je voulais vous parler de 7 choses que j'aime faire en été.

Coquelicots champs de fleurs

Ce livre de 460 pages, écrit par Marie Pavlenko, est un bijou. Vraiment.

☼☼☼

Je suis ton soleil Marie Pavlenko livre


Déborah démarre son année de terminale sans une paire de chaussures, rapport à Isidore le chien-clochard qui s'acharne à les dévorer. Mais ce n'est pas le pire, non.
Le pire, est-ce sa mère qui se met à découper frénétiquement des magazines ou son père au bras d'une inconnue aux longs cheveux bouclés ?
Le bac est en ligne de mire, et il va falloir de l'aide, des amis, du courage et beaucoup d'humour à Déborah pour percer les nuages, comme un soleil.

☼☼☼
Cela fait trois fois que je le lis et à chaque fois les mêmes émotions merveilleuses, le même bonheur, les rires aux larmes toute seule (à part ça tout va bien). Quand je le lis, je suis Déborah.
Ce roman s'est fait une place bien à l'abri dans mon cœur. Je voudrais le relire encore et encore et encore.


On a souvent l'impression que l'utilisation d'Internet et des TIC (Technologies de l'Information et de la Communication) est écologique, car dématérialisée. En réalité, le coût environnemental de tous ces outils est énorme. Pour avoir une idée, les TIC sont responsables de plus de 2 % des émissions globales de gaz à effet de serre, soit plus que l'industrie de l'aviation ! De plus, ils génèrent près de 50 millions de tonnes de déchets par ans, pour la plupart toxiques et difficilement recyclables (les ordinateurs usagés se retrouvent dans des décharges à ciel ouvert dans les pays défavorisés par exemple...).
Il est toutefois possible d'agir pour limiter les effets néfastes des TIC sur l'environnement. Ainsi, je vous propose 12 astuces faciles à mettre en œuvre, avec une fiche récapitulative en fin d'article.


Petit texte pour souligner l'ironie qu'est le moment de se lever et de se coucher ;) (J'ai écrit au féminin par choix.)   

Réveil vintage - Les réveils, ou la vérité sur le moment de se réveiller. Rétro vieux ancien
Les réveils


Quelquefois on est motivée. On sort du lit d'un bond, la tête pleine de projets et de mots ailés. On regarde le ciel gris-souris avec optimisme, au moins il ne pleut pas.

Le manteau écarlate brodé de fils noirs, elle s'avançait, telle une beauté funeste. Le khôl qui bordait ses yeux faisait ressortir la lueur vive de ses prunelles, rouges comme son habit. Il ne le savait pas encore, mais la femme était dangereusement dangereuse. Il ne le savait pas encore, mais il l'apprendrait à ses dépens.

mélisandre game of thrones melisandre


crépuscule photo mystère forêt


Odeur d'été
Ciel s'assombrissant
C'est le crépuscule.

Tadaaaaam ! Premier article sur Subtilité du Palimpseste.

Ave, chers lecteurs ! Si vous lisez ces mots moins de dix jours après la date de parution de cet article, c'est que vous avec l'honneur d'être les premiers à consulter mon tout nouveau tout premier blog. Et si vous venez après, je ne vous le pardonnerai jamais. Enfin si, peut-être. En fait, je vous pardonnerai à coup sûr, car cela voudrait dire que vous accordez un peu (beaucoup ?) d'attention à Subtilité du Palimpseste.